CH.TV: LAS TERRENAS, LE « VILLAGE FRANCAIS »

CH TV

Las Terrenas, « Le village français » Un peu au bout du monde, 25’000 personnes vivent dans cette petite ville ou grand village au nord-ouest de la péninsule de Samana. Pour y accéder, il faut suivre la loma (route) qui grimpe la cordillère de la presqu’île dans une forêt de cocotiers. C’est plein de charme et les arbres laissent entrevoir une série de panoramas époustouflants sur les criques que l’on devine en contrebas.

MAISON PALMIERS                      PLAGE

Las Terrenas, surnommé  » le village français « , abrite une importante communauté francophone composée de Canadiens, de Belges, de Suisses et surtout de Français. Le boulanger est français, le boucher aussi, tout comme de nombreux hôteliers et restaurateurs. Au total, on estime que 2000 expatriés francophones ont refait leur vie ici, parfois dans le plus grand anonymat.

Le visage de la presqu’île en général et de Las Terrenas en particulier, change rapidement. Les acteurs du tourisme y réalisent déjà d’importants projets, tels qu’une marina luxueuse, un golf et un aéroport international destiné à acheminer une clientèle plus aisée que les routards actuels. Difficile de savoir aujourd’hui si Las Terrenas ressemblera bientôt à Punta Cana ou Boca Chica… mais ce serait dommage. Pour l’heure, le long village de Las Terrenas s’ébat le long de son artère principale arpentée par les  » conchos « , les motos taxis. Elle regroupe les principaux commerces, supermarchés, restaurants de la ville. La rue centrale aboutit sur une petite route goudronnée qui longe la plage. Des cahutes y sont anarchiquement posées, proposant aux baigneurs des bières  » Presidente  » glacées. C’est ici aussi que se regroupent les résidences de vacances et la majorité des grands hôtels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *