CYBERARCHI: LA FIEVRE IMMOBILIERE EN REPUBLIQUE DOMINICAINE

    SITE CYBERARCHI.COM : La fièvre immobilière en République Dominicaine

CYBERARCHI

Le site cyberarchi.com analyse les raisons de l’intérêt des investisseurs pour la République Dominicaine. En voici les principaux points :

Les particuliers étrangers bénéficient des mêmes droits que les dominicains pour investir dans le secteur immobilier en République Dominicaine depuis 1998. C’est un des pays les plus stable des Caraïbes et de l’Amérique Latine. Tous les profits peuvent être rapatriés dans n’importe quel pays. Plus de 8 millions d’habitants vivent sur l’île dont un tiers dans la capitale Santo Domingo. Aucune législation locale n’encadre les bénéfices immobiliers qui sont variablement assujettis après entretien avec l’administration fiscale locale. La consultation d’un Avocat spécialisée est vivement conseillée.

IMMEUBLE 1                IMMEUBLE 2

L’acte d’achat est légalisé par un Notaire public qui enregistre le titre au Bureau des Registres des Titres après avoir vérifié que le bien est libre à la vente. Le système bancaire est assez fiable et connaît le prêt hypothécaire dès lors qu’il existe une conservation des titres de propriété qui protège l’acquéreur contre l’existence de toute vente ou hypothèque et qui est de consultation publique.

COLEGIO DE NOTARIOS1

Les droits de Notaire sont d’environ 3% du prix de vente et certains terrains sont assujettis à une sorte de taxe foncière dans certaines communes.

Il vaut mieux éviter des déconvenues en se faisant assister par un bon professionnel, les agents immobiliers mondialement connus ayant désormais tous ouvert des agences qui paraissent fiables, sous réserve de prendre des précautions usuelles sur la qualité des interlocuteurs qu’ils soient agents immobiliers, avocats ou notaires.

UBI FRANCE, nouvelle appellation du Centre Français du Commerce Extérieur qui est en liaison avec les postes d’expansion économique dans les ambassades françaises à l’étranger considère que l’investissement immobilier est sécurisable dès lors que les précautions minimum sont prises…

Les plus-values immobilières sont annoncées à concurrence de 15% à 20% par an d’une année sur l’autre outre une rentabilité locative également annoncée à hauteur de 10% l’an.

La multiplication des vols aériens « low cost » dans les prochaines années, et la surpopulation des plages des côtes méditerranéennes en France, outre les prix faramineux atteints à tel point qu’il n’est plus possible d’acheter à moins de 30 kms de la mer, les pré retraites entraînant une chute de revenus jusqu’à 65 ans et les indemnités versées dans le cadre de plans sociaux par des entreprises délocalisantes amènent une nouvelle clientèle vers ces destinations de rêve.

A chacun son choix : Les pré-retraités, les retraités ou les amoureux des cocoteraies et plages splendides avec vie facile et pas chère choisiront Saint Domingue.

Olivier J. BRANE, Avocat spécialiste en Droit Immobilier à Paris Jean Pierre HEIM, Architecte à Paris, New York et Shanghai.